Hôtels
Ville de destination
Arrivée le Départ le
Adulte(s)  Enfants (-12 ans)  Bébés (-2 ans) 
Nombre d'étoiles 
Voitures
Ville de destination
Début de location :
à
Fin de location :
à
Vols+Hôtels
Ville de départ Ville de destination
Départ le Retour le
Adulte(s)  Enfants (-12 ans)  Bébés (-2 ans) 
Classe Eco  Classe Affaire
Vols+Hôtels
Ville de départ Ville de destination
Départ le Retour le
Adulte(s)  Enfants (-12 ans)  Bébés (-2 ans) 
Classe Eco  Classe Affaire
Vols+Hôtels
Ville de départ Ville de destination
Départ le Retour le
Adulte(s)  Enfants (-12 ans)  Bébés (-2 ans) 
Classe Eco  Classe Affaire
Dernieres minutes
Promos
MONGUIDE DU SENEGAL

Ici

LA-BAS

PARTOUT

Arts plastiques

par Claire FABRE

Mur de masques par Bess Sadler - Mon Sénégal
Mur de masques par Bess Sadler - Mon Sénégal

Une grande richesse culturelle caractérise le Sénégal, dont les artistes occupent une place majeure sur la scène africaine et mondiale. La ville de Dakar est haut lieu de la vie artistique du pays et sa biennale est à ne pas manquer (voir notre rubrique consacrée à Dakar).

C’est peut être le premier Festival mondial des Arts nègres organisé à Dakar en 1966 qui a ouvert la voie. Aujourd’hui, le pays brille par ses artistes contemporains : Mor Faye, Serigne N’Diaye, El Hadji, Moussa Babacar Sy

Le développement des arts plastiques sénégalais est fortement lié à l’histoire de son pays et à l’indépendance. On retrouve cette influence historique dans l’art très populaire de la peinture sous-verres où sont représentés les grands héros du Sénégal. Un artisanat qui requiert deux qualités : imagination et agilité. Il s'agit de peindre une plaque de verre... à l'envers.

Où en trouver ? Spécialité sénégalaise, la peinture sous-verre se vend par exemple près du marché Sandaga à Dakar au croisement Jean Jaurès, où plusieurs marchands en exposent sur les murs.

Les arts plastiques sont aussi dans la rue : art, artisanat et décoration se mêlent harmonieusement. Les oeuvres d’art naïf décorent les murs et les enseignes : coiffeur, taxi, boutiques d'alimentation, maisons de couture, restaurants ou drogueries, ce sont des peintures des marabouts du propriétaire qui décoreront la porte ou les murs. On retrouve fréquemment des représentations de Serigne Mansour Sy et Cheikh Amadou Bamba. Les artistes populaires jouent également un rôle dans la sensibilisation aux fléaux touchant leur pays (SIDA, paludisme) ou la communication politique. Le mouvement Set Setal (Propre ! Rendre propre !) né en 1990 a vu la jeunesse sénégalaise descendre dans la rue pour repeindre son pays aux couleurs de l’espoir. Le phénomène est parti des quartiers populaires de Dakar et répondait en écho au tube de Youssou N’Dour Set Set Set qui veut dire « propre » en wolof.

Pour ce qui est de la peinture sénégalaise, presque aucun musée ne lui est dédiée. Elle se vend par ailleurs plus facilement à l'étranger qu'au Sénégal. On retiendra les noms de peintres reconnus : Kré Mbaye, Mussa Beydi, Aïssa Dione, Zulu, Cheikh Diouf, Kan-Si ou Joe Ouakam.

Quant à la sculpture, activité à forte connotation religieuse, vous trouverez essentiellement des masques, des totems et des idoles en Casamance et au Sénégal oriental. Au delà de cette utilisation religieuse, le Sénégal compte aussi des sculpteurs de talent et de renommée chez qui l'inspiration artistique s’est alliée au savoir-faire ancestral. Citons notamment Ousmane Sow et Moustapha Dimé.

Sénégal à mon écoute


Newsletter sénégalaise

Météo sénégalaise